Une histoire venue de ''là-bas''


Dakka, qui est né à la Bocca Sahnoun, séjourne en France.
Un jour, il rencontre Miloud, natif lui aussi de la Bocca Sahnoun…
Celui-ci descend d'une superbe limousine. Il est vêtu comme un lord, souliers bicolores, montre en or, dents … en or …
Dakka, lui, a l'allure plutôt misérable.
" Y bin, dis donc, ti as l'air d'avoir réussi ! dit-il à son compatriote. Ti fis quoi ?
- Je fis la manche dans le métro.
- Hein ? Ouallah ? Ca rapporte tant que ça ?
- Bien sour. Essaye. Chouf : tu t'installes avec ine pancarte . Y ti vas oir …Labbès âlik !
Deux jours plus tard, Dakka revoit son compatriote :
" Hé, Miloud, ti t'es bien foti d'moi, va ! En deux jors j'l'a ramassé qu'un ouro ! Bortant sour ma pancarte, j'l'avis écrit :
" Ma femme il est malade, ma fille il est à l'hôpital, mon bébé il a plus di lait… " Le mitro, ça vaut riann di tot !
- Dis pas di bêtises, fait Miloud, rigarde ça que j'i ricolti en deux jours, moi. "
Il ouvre une énorme sacoche remplie jusqu'en haut de billets de dix euros !
" Ci pas vri ! fait l'autre, éberlué. Mais quisqui ti a fit ?
- Riann de plus que toi, mais sur ma pancarte, moi j'l'ai écrit :
" Il me manque dix euros pour rentrer en Algérie. "


cliquer ici pour revenir au sommaire des écrits